> casnav
Les élèves allophones

L'accueil

Les procédures d'accueil et d’inscription des élèves allophones nouvellement arrivés (EANA) dans les établissements scolaires diffèrent selon l’âge des élèves. Elles font l’objet d'une circulaire du Recteur de l'académie d'Orléans-Tours, qui est datée du 23 janvier 2015, et sont identiques dans l’ensemble de la région Centre.

La circulaire académique prend en compte la circulaire du 2 octobre 2012 du ministère de l'éducation nationale sur l'organisation de la scolarité des EANA, qui invite à les scolariser, chaque fois que possible, dans la classe correspondant à leur âge, sauf préconisation d'orientation contraire à l'issue des évaluations de leurs compétences scolaires.
Un tableau indique le niveau théorique de scolarisation des élèves allophones, en 2015-2016, en fonction de leur âge et de leur année de naissance.
Ce tableau est actualisé pour chaque année scolaire.

Élèves de moins de onze ans

L’inscription et l’accueil des EANA en âge d’aller à l’école maternelle ou à l’école élémentaire s’effectuent en plusieurs temps.

  • Les parents doivent solliciter une inscription auprès de la mairie de leur domicile. La mairie affecte ensuite ces enfants dans l’école de leur secteur géographique ou, s’il en existe une à proximité, dans une école pourvue d’une unité pédagogique pour élèves allophones arrivants (UPE2A).
  • Les directeurs ou les directrices d’école accueillent les EANA et leurs parents. Ils organisent une visite de l’école et s’efforcent de donner aux familles toutes les informations et tous les renseignements pratiques pratiques dont elles ont besoin.
  • Les enseignants évaluent les compétences scolaires initiales des élèves dans leur langue d’origine et en français quelques jours après leur arrivée.
  • Les EANA sont inscrits le plus souvent dans les classes correspondant à leur tranche d’âge quel que soit leur niveau scolaire. Ils sont parfois inscrits dans une classe de niveau inférieur à l'issue des évaluations initiales, mais il ne peut pas exister, sauf cas très particuliers à justifier expressément et à soumettre au préalable au CASNAV, un décalage de plus d’un an entre leur âge et celui des autres enfants.
  • Un projet pédagogique personnalisé est systématiquement mis en œuvre, que les EANA soient accueillis en UPE2A ou non, pour leur permettre d’apprendre le français et d’améliorer au besoin leur niveau scolaire.

Les élèves qui chaque année, à la rentrée scolaire de septembre, ont onze ans ou les auront d'ici à la fin de l'année civile, ont l'âge d'intégrer une classe de 6ème au collège. Ils peuvent néanmoins être scolarisés en élémentaire, en CM2, s'il s'avère, à l'issue des évaluations de leurs compétences scolaires, que cela répond mieux à leurs besoins. Contacter le Casnav en cas de problème.

Élèves de onze à dix-huit ans non révolus

L’inscription et l’accueil des EANA de onze ans à moins de dix-huit ans, en âge d’aller au collège ou au lycée, s’effectuent en quatre  temps.

  • Les parents doivent solliciter un rendez-vous auprès du centre d’information et d’orientation (CIO) le plus proche de leur domicile.  Un premier entretien a lieu avec un conseiller d’orientation qui recueille un ensemble d’informations sur la scolarité antérieure des EANA.
  • Les EANA sont ensuite convoqués à une date ultérieure dans un CIO ou dans un établissement scolaire pour effectuer une évaluation de leurs compétences scolaires initiales en langue d’origine et en langue française. Les évaluations sont effectués soit par des enseignants, soit par des conseillers d’orientation. 
  • Les évaluateurs effectuent une préconisation d’orientation et d'affectation des EANA, soit en unités pédagogiques pour élèves allophones arrivants (UPE2A), soit en classes ordinaires, soit en structures spécialisées destinées aux EANA âgés de 16 ans ou plus, en fonction de l'âge des élèves et des résultats aux évaluations de leurs compétences scolaires initiales. Les décisions d’affectation sont prises par les Directions départementales des services de l'Éducation nationale (DSDEN) au sein de chaque département. Celles-ci se prononcent en fonction des préconisations des évaluateurs et des places disponibles dans les unités pédagogiques spécialisées, les classes ordinaires et les structures d’accueil.
  • Les EANA sont accueillis dans les établissements scolaires.

Page mise à jour le 3 mars 2016.

Une étape clé

Le  premier accueil des nouveaux arrivants revêt une grande importance pour instaurer une relation de confiance avec les familles.

Une visite des locaux de l'établissement avec l'élève et les parents est nécessaire pour lever les craintes et les fantasmes que peuvent susciter les modes de vie en France parmi certaines familles étrangères : respect de l'intimité des élèves dans les toilettes, par exemple, non obligation, pour les enfants et les adolescents de religion musulmane, de manger du porc à la cantine, etc.

L'aide éventuelle d'un interprète

Un rendez-vous peut être pris, lors de la visite de l'école ou du collège, avec un interprète bénévole trouvé parmi les familles de l’établissement ou les connaissances de la famille. Cela facilite les prises de contact, la transmission d'informations et l'intégration des EANA.

Les informations à remettre aux familles

Il est nécessaire de communiquer les renseignements suivants aux parents : le nom de la classe ; le nom de l'enseignant en charge de l'enfant à l'école maternelle ou élémentaire, ou du professeur principal de l'élève au collège ou au lycée ; le nom du directeur ou du chef d'établissement ; le numéro de téléphone et les horaires d'ouverture de l'établissement ;  les informations utiles sur la demi-pension ; les services de l'établissement à connaître ; et la liste du matériel ou des fournitures que l'élève doit posséder.

MEN
accédez à  votre espace