> casnav
Les élèves allophones
CasnavLes élèves allophones > La scolarité dans le primaire

La scolarité dans le primaire

En maternelle

Il n’existe pas de classe spécifique pour les ENAF en école maternelle dans la mesure où l’un des objectifs prioritaires de l’école à ce niveau est l’apprentissage du langage et de la langue française.

La durée de la prise en charge hebdomadaire des EANA en unité pédagogique spécialisée

Les élèves scolarisés une partie de la semaine en UPE2A sont pris en charge pendant une durée qui varie selon leurs besoins et qui est susceptible d'évoluer au fil des mois, selon les instructions officielles sur la scolarisation des EANA.

La durée de scolarisation en unité pédagogique spécialisée

La durée de prise en charge des EANA en UPE2A est d’un an en règle générale, mais elle peut être portée à deux ans si les enfants n’ont pas été ou peu scolarisés antérieurement et arrivent à l'âge d'intégrer le cycle III  (CE2, CM1, CM2).

Il existe deux grandes modalités de scolarisation des nouveaux arrivants dans le premier degré : ils peuvent être pris en charge, quelques heures par semaine, au sein d’un classe spécifique pour apprendre le français ; ils peuvent également être scolarisés d’emblée à plein temps dans une classe ordinaire.


Les classes spécifiques

Les mesures de soutien mises en place en faveur des EANA dans le premier degré varient d’un département à l’autre.
Il existe d’une façon schématique trois grandes sortes de dispositifs.

  • L’accueil des EANA dans une unité pédagogique pour élèves allophones arrivants (UPE2A), le nouveau nom des classes d'initiation, pendant une partie de la semaine. Cette solution est mise en œuvre dans les départements suivants : le Cher, l'Eure-et-Loir, le Loir-et-Cher et le Loiret. 
  • La prise en charge quelques heures par semaine dans le cadre de cours de rattrapage intégrés (CRI) assurés par des enseignants itinérants qui se déplacent d’école en école. Cette solution est mise en œuvre en Indre-et-Loire.
  • La prise en charge au sein d’un dispositif alliant stages intensifs, cours de soutien et scolarisation en classe ordinaire. Cette solution est mise en œuvre dans l’Indre.

La scolarisation en classe ordinaire

Près de 25 % des EANA scolarisés en école élémentaire dans l’académie d’Orléans-Tours  le sont d’emblée, dès leur arrivée, à plein temps en classe d’ordinaire. Cette proportion varie sensiblement d’un département à l’autre.

Le Casnav a préparé un ensemble de ressources pour aider les enseignants confrontés à cette situation.

  • Une fiche actualisée le 6 mars 2017, présente l'essentiel de ce qu’il faut savoir dans un premier temps pour organiser au mieux l’accueil d’un nouvel arrivant dans la classe et dans l’école.
  • Un modèle de parcours personnalisé aide les enseignants à formaliser les objectifs à atteindre à l’issue des évaluations initiales.

Page mise à jour le 6 mars 2017.

MEN
accédez à  votre espace